La coopération internationale




Dans le cadre de la coopération allemande, la Fondation Hanns Seidel s’engage de par le monde pour la promotion de la démocratie, l’état de droit, de la paix et du développement durable. Situé à l’interface des sphères politique et scientifique, elle offre une plate-forme de discussion aux experts, multiplicateurs et décideurs pour notamment renforcer les structures sociopolitiques, promouvoir la société civile et appuyer les réformes consolidant l’Etat de droit et la bonne gouvernance aux plans national et local.

Dans cette optique, l’Institut pour les rencontres et la coopération internationales (IBZ : Institut für Internationale Begegnung und Zusammenarbeit) de la fondation Hanns Seidel, créé en 1976, soutient à travers le monde, plus de 90 projets répartis dans 57 pays. Ses activités visent à soutenir des projets bilatéraux avec ses partenaires. Les principaux axes de travail sont la bonne gouvernance, le développement local, la promotion des structures d’Etat de droit et de la société civile dans le but de contribuer à l’amélioration des conditions politiques générales.

L’Institut est accompagné dans son action par le bureau des relations extérieurs (BAB: Büro für auswärtige Beziehungen) ainsi que par les Bureaux de liaison à Berlin, Bruxelles et Washington (BfV : Büro für Verbindungsstellen) qui concourent à travers l’échange d’informations et d’opinions, à la promotion de la compréhension internationale et à la l’approfondissement des relations entre les peuples. L’institut offre ainsi, une plate-forme pour des conférences bilatérales et multilatérales ainsi que des symposiums sur des questions de politique internationale, de sécurité et d’économie.